Royal Beerschot Tennis Club

C’est Mr. Alfred Grisar qui est le fondateur du Beerschot. Celui-ci, grand amateur de sports depuis sa plus petite enfance, faisait en 1899 ses études au collège de Brighton en Angleterre, où il pratiquait de nombreux sports.

Mr. Alfred Grisar, arrière-petit-fils de Mr. J-Martin et fils de Mr.Ernest Grisar, reçut de sont père une propriété de 19 hectares que celui-ci avait acheté au Kiel vers 1895 et qui avait été le vaste hippodrome du Beerschot avec tribunes, écuries, vestiaires et buffet.
Au cours de ses vacances en 1899, Mr.A. Grisar émit l’idée à son père d’y établir un club sportif comprenant la plupart des sports pratiqués par la Gentry Anglaise. C’est ainsi que l’édification du nouveau club fut décidée le 3 septembre 1899.

La découverte quasi-miraculeuse du journal manuscrit de Mr. A. Grisar nous apprend qu’à l’origine il souhaitait créer un club comprenant 8 sections, à savoir: le cyclisme, le football, le tir, le tourisme, le cricket, le tennis, l’hippisme, et les courses à pied.
Mr. A.Grisar avait 18 ans lors de la rédaction de ce journal. Au sujet du tennis il écrit: tous les Anversois jouent au Lawn Tennis,  c’est-à-dire presque tous, mais tous n’ont pas des «courts» et il n’ont que de temps en temps l’occasion de pratiquer ce joli jeu quand un de leurs amis les a invités. De cette manière beaucoup de champions de tennis restent à l’ombre de cette manière. Plusieurs joueurs de tennis, mécontents de devoir toujours jouer contre les mêmes adversaires et sane spectateurs, seront satisfaits, car le club organisera plusieurs 'tournements' et 'championats' où les joueurs pourront facilement se distinguer.
On y apprend qu' à l’origine il souhaitait que le nouveau cercle porte le nom de  «Antwerp Sporting Club » et que les couleurs en soient le bleu et le rouge.

Ce projet fut malheureusement retardé par la mort de Mr. E. Grisar en 1899.
Mr. A.Grisar fut rappelé à Anvers et ne retourna plus à Brighton. Il poursuivit aussitôt son idée et avec l’aide de ses quatre amis intimes, Mr. Max Elsen, Mr. Edouard Lysen, Mr. Charley Hunter et Mr. Paul Muller, il fonda le 11 février 1900 un club sportif auquel il donna le nom de «Beerschot Athletic Club» ayant pour but la pratique de tous les sports athlétiques tels que le football, les courses à pied, le tennis, lepolo, le cricket et le hockey.
Le choix des couleurs fut fait selon le désir de Mr.Alfred Grisar qui portait le demi-deuil de son père. Ceci explique la présence de la couleur mauve dans les couleurs du club.

La signification de « Beerschot »

Le nom « Beverschot   apparaît pour la première fois en 1155 dans un acte de l’évêque Nicolas de Cambrai. Les terrains sont cédés aux abbés Norbertins de l‘Abbaye St.Michel.
La partie marécaguese s’appelait Bernescot, la partie boisée Bernescothage. La partie nord de cette contrée s’appelait «Kyle» la partie sud «Bernescot»
Le nom «Kyle»(Kil, Kiel) rappelle un coude de rivière. Il n‘est pas exclu que le Kyle fut un petit port, construit par les habitants de la contrée.
«Bernescot» peut signifier: une palissade pour protéger d’un danger, car des ours infestaient la région. Ne retrouve-t'on pas dans l’écusson du «Beerschot» un ours et trois glands?
«Bernesco » devenu «Beerschot» par modification phonétique, signifierait donc une palissade, érigée pour sauvegarder les troupeaux.

Les premières installations

Un court de tennis en ciment fut construit, suivi quelque temps après par un second du même genre. Les tribunes de l’hippodrome furent aménagées en buffet-restaurant et l’on déplaça une partie de la tribune des courses à la hauteur du centre du terrain de football. Les vestiaires existants pour les jockeys, situés contre le mur du couvent, le restèrent pour les membres de tous les sports.

L’inauguration des nouveaux locaux eut lieu le 6 mai 1900 au milieu d’une grande affluence et le résultat répondit largement aux attentes des promoteurs car de nouveaux membres affluèrent sans cesse pour atteindre en 1901 le chiffre de 275 affiliés.
Au fil des ans, l’ensemble des sections se développa magnifiquement puisqu’en 1913 les installations de tennis comprenaient neuf courts et que le pavillon de tennis était inauguré en 1914.

Comme le sport est le meilleur artisan de la grâce, il était naturel que Beerschot devienne le lieu de rendez-vous du 'high-life anversois' le plus actif et le plus élégant.

C’est en 1918 que 3 membres du Beerschot, Mr. Charles Cnoops, Mr. Paul Havenith et Mr. Fernand de Montigny prirent l’initiative de réaliser un vieux rêve conçu lors de la VI Olympiade àStockholm. Ils souhaitaient pouvoir organiser au Beerschot en 1920 la VII Olympiade, jeux qui porteraient plus tard le nom de «Jeux Olympiques»
Pour le tennis, un court central avec tribunes et gradins, compléta les 12 terrains mis à la disposition de l’organisation.

Reprenons chronologiquement quelques réminiscences des premières années de notre section. En 1901, le championnat du club fut gagné par Mr. Max Elsen.
La première rencontre Interclubs Beerschot-Léopold eut lieu en juin et Mademoiselle Louise Gevers fut la révélation de l’année en triomphant au tournoi international d’Ostende des meilleures joueuses belges et étrangères.
Pour la première fois en 1902, les championnats de Belgique eurent lieu au Beerschot et virent notre joueuse MademoiselleLouise Gevers remporter le titre de championne de Belgique, battant en finale Madame Comblen de Liège.

Le premier comité connu qui dirigeait la section au cours des premières années, se composait de Messieurs Paul Havenith, Max Elsen, Charley Hunter, H.W. Gandon, André van der Meersch, Louis Grisar, Joseph Rymenans et Robert Gevers.

Le premier président fut en 1900 Mr. Max Elsen
Les présidents de la section tennis furent:

Mr.Paul Havenith 1900-1909
Mr.H.Evan Thomas 1910
Mr.Paul Havenith 1911-1912
Mr.H.O. Behrens 1913-1914

En 1903, un premier tournoi international fut organisé, rehaussé par la présence de Mr.C. Hobart, un des meilleurs joueurs américains. Le championnat du club vit la victoire de Mr.Henderson sur Mr.Eric Thornton.
Mr.Henderson rééditas la victoire en 1904 qui vit également Mademoiselle Fusch remporter le Simple Dames et Messieux . Max Elsen et Robert Gevers le Double Messieurs. Le tournoi international fut remporté par une des vedettes étrangères Mr. Harry Smith.
Notre représentant Mr.A. Maus triompha en 1905 dans le Critérium junior, tandis que le tournoi international vit les victoires de Mr. Murphy et de Mademoiselle M. Dufresnoy.

En 1906 pour la deuxième fois notre club obtint l’organisation du Championnat de Belgique. Ce fut un grand succès. Les champions et championnes furent : Mr.Willy le Maire De Warzee en Simple Messieurs, Mademoiselle Dufersnoy en Simple Dames, Messieurs Lemaire et L.
Audemars Piguet replicaTag Heuer replica ukbreitling replica
Trasenster en Double messieurs, Mademoiselles Dufresnoy et L Transenster en Double mixte et Mademoiselles Dufresnoy et de Selliers en Double Dames.

1907/1908: le critérium junior est  gagné par notre représentant Mr. H. Bernard.

En juin 1909, un manager anglais, Mr Thomas Olher, avait été engagé pour diriger le tournoi international. Le tournoi n’eut pas le succès espéré.

Cinq ans plus tard, en juin 1914, le Beerschot organisait un nouveau tournoi international qui fut un des plus brillants et des plus intéressants. Parmi les vedettes principales nous relevons les noms de Messieurs le Maire de Warzee, Paul de Borman, Lammens, D. Kool (Hollande), et A. Simons (Suisse) qui devait remporter le Simple Messieurs, et parmi les dames Mesdemoiselles Pasquier, J. Liebrechts, Mesdames de Borman, Storms, et A. Lent, triomphatrice du Simple Dames.
Ce tournoi remporta un grand succès et fut suivi par un grand nombre de spectateurs qui avaient pris goût à ce noble sport. Cette même année eut lieu également une rencontre entre l’équipe d’Ecosse et le Beerschot.

Hélas, la déclaration de la première guerre mondiale vint mettre fin à toutes ces joutes sportives.

Texte et photos
Royal Beerschot Tennis & Hockey Club – livre d'or 1899 - 1999