Le Royal Racing T.Club Bruxelles

Au fait, pourquoi Racing ? Ce nom nous vient d’Angleterre et signifie: club organisateur de courses de chevaux. On avait déjà Le Racing Club de France, bientôt imité en cela Racing Club de Bruxelles.

En 1895 se crée l’Union Belges des Sociétés de Sports Athlétiques. Cette association s’efforcera de développer la pratique de divers sports (football, athlétisme, cyclisme, hockey, boxe et tennis).

Dans les origines de la pratique, on trouve quelque jeunes gens s’exerçant au ‘Lawn Tennis’ sur des terrain tracés sur la plaine du Solbosch au Vivier d’Oie, la section fut crée par des membres dévoués du club. Vers 1901 cinq terrains en terre battue sont construits et livrés au ‘tennismen et tennis-women’ enthousiastes. Bientôt, un chalet avec vestiaire sera construit.
Le dynamisme d’un comité, à la tête duquel on trouve le Président Sidney Mill, Mrs .Ch. Flasselaerts, F. Köning et  R.W. Seeldrayers produit son effet. Les adeptes de la petite balle se bousculent pour jouer sur ces magnifiques terrains.

Le Racing gagne le 1er des interclubs messieurs organisée par la jeune Fédération en 1910  . 

On a retrouvé dans les rares archives du club subsistantes les noms des braves vainqueurs de cette première: Mrs .J. de Coen, P. Goossens, O. Bossaert, H.N.Mills, R. Lintermans, F. Goossens, L. Ceustermans. Le score était de 9 à 0 contre L’Excelsior.

Cet exploit qui eut un certain retentissement dans la presse de l’époque,  incite le comité à aménager de nouveaux terrains, si bien qu’en 1912, le R. comptait 9 excellents courts, ce qui le propulse dans l’élite du tennis belge.
La Guerre 1914-1918 interrompit l’essor du sport.

Royal Bruxelles R.C. 1891 - 1991, 100ième anniversaire, programme souvenir.
Textes et photos.